Incarne un renard, un coyote, un loup ou encore un chien, et survit dans un monde peuplé de dangers et de mystères.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avant la jungle noire... [Privé Rosie]

 :: Les Terres :: Terres Grises :: Rivières de la Mort Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Renard Sauvage
Messages : 37
Date d'inscription : 26/08/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)
Mes pattes m'avaient porté longtemps et j'étais épuisé. Après ma fuite du terrier, je n'avais eut qu'une idée en tête : m'en éloigner le plus possible. Je voulais prendre du recul sur ma découverte, et puis, l'idée de découvrir le monde par moi-même, sans attendre Ma pour ne sortir que la nuit ne me déplaisait pas ! J'étais curieux et avide de connaître autre chose que mes marais humides.
Sans réfléchir, j'avais marché vers l'inconnu, en suivant le soleil levant. J'avais traversé des prairies, des forêts, de vastes étendues aux plantes étrangement alignées... Intérieurement, j'étais émerveillé de ces paysages qui défilaient devant mes yeux ambrés. Mais cela, je me gardais bien de la montrer. Il fallait que je reste concentré sur mon objectif : le lointain.
La nuit était tombée depuis belle lurette quand j’aperçus enfin du nouveau dans le paysage verdoyant. A l'horizon se dessinait une tache sombre, d'où s'élevait des sortes de tours noires, évoquant de gigantesques arbres morts. Intrigué, je décidai de me rendre dans cette jungle grise et inhabituelle. C'était mon nouvel objectif.
Je me mis à courir, mes grandes oreilles noires au vent, flairant de temps en temps d'un air méfiant les parfums alentours. Bien vite, une toute nouvelle odeur me parvint. C'était chaud, fétide, cela me prenait à la gorge. Je stoppais ma course d'un seul coup, frappé par la puanteur qui se faisait de plus en plus prenante, de plus en plus inquiétante...
Ce n'était pas le moment de perdre mon calme ! La jungle grise n'était plus si loin, je ne pouvais renoncer ! Je tendis les oreilles, aux aguets, pour tenter de me rassurer en faisant le point sur ce qui m'entourait. Un grondement sourd montait de la jungle.
Soudain, je sursautai. Un boucan infernal accompagné d'un véritable tremblement de terre me fit rabattre les oreilles en arrière. Maîtrisant mal ma panique, je tournai la tête dans la direction du brouhaha et, stupéfait, je découvris, à quelques longueurs de queue de moi, un long ruban de pierre noire. Ce lieux était de plus en plus étrange... Le chemin de pierre puante filait tout droit vers la jungle, emprunté par une sorte de gros scarabée blanc, qui filait à toute allure.
J'étais terrifié, mais je devais atteindre la jungle. Renoncé était une idée qui m'étais encore plus insupportable que la peur qui grandissait en moi. Déterminé, je hérisse mon échine et avance vers mon but.
Lun 28 Aoû - 11:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://foxcraftdynasty-rpg.forumactif.com/t12-rosie-voleuse-des-
Renard des Villes
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2017
Localisation : Dans la Grande Rumeur

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)


&


Un soir d'Août...


Je lève la tête et hume l’air. Pas de doute ce sont bien des œufs. L’odeur provient de ses conserves de déchets que les peaux nues nous laisse. Elle est situé près d’une grande tanière avec des lumières scintillantes. Sa porte grince, je rabat mon ventre sur le sol et contrôle ma respiration. Les oreilles a l’affût.
Un peau nue est sortie, il transporte un sac noir. Il s’approche des conserves, jette son sac et repart satisfait. C’est le moment. Je m’approche à pas léger, avec la pénombre personne ne peut me voir. Ne t’en fait pas Pa, j’ai trouver de la nourriture.
Mon ventre gargouille et je ne bouge plus, pensant que quelqu’un pourrait l’entendre. J’ai faim moi aussi. Cela fait deux jours que je n’ai mangé que quelques vers et autres insectes. Pa s’est blessé à la patte et je dois m’occuper de lui comme il l’a fait pour moi lorsque j’étais petite.

La poubelle tombe dans un fracas. j’écoute les alentours, en général c’est à ce moment qu’il y a des chiens errants qui attaquent. Apparemment personne et je saute sur le sac qui sent les œufs. Dire que Pa me raconter qu’à son époque, sur les Terres Sauvages il pouvait trouver des œufs par trentaine dans des petites maisons.

Je déchire la peau noire, et m’affale sur les déchets. Je bouge les peaux de banane et les autres déchets avec mon museau. Ça y est, deux œufs cassés sont à mes pattes. Je lape la coquille et ma gorge s’appaisse sous la douceur du jaune d’œuf. Je ne pourrais transporter cette nourriture à Pa, il faut que je trouve autre chose. Je finis mon repas et continue les recherches. De ruelle en ruelle, petit à petit je vais dans des endroits où je ne suis jamais allée fouiller.

Soudain, je sens un souris proche de moi. A l’écoute, je la vois. Ses petits yeux globuleux me fixe, je tente de l’attraper mais elle rentre dans un trou que je n’avais pas vu.

Je suis essoufflée. Pourquoi suis-je si fatiguée ? Soudain, une bête énorme hurle. Apeurée, je me rend compte que je suis à l’orée de la Grande Rumeur. La rivière de la mort me sépare des Terres Sauvages d’où je viens. Pa m’a interdit de la traversé, il dit que les broyeuses peuvent vous écraser lorsque vous y attendez le moins. Je me suis trop éloigné. Je m’apprête à retourner chercher dans les poubelles lorsque mes pattes vacilles et je plonge dans l’obscurité.
codage par LaxBilly


_________________

Je jappe en #7A233F
Mar 29 Aoû - 22:27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Renard Sauvage
Messages : 37
Date d'inscription : 26/08/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)
Après quelques minutes de marche dans la puanteur de ce ruban de pierre noire et le grondement sourd de la forêt étrange qui se dressait devant moi, je parvins enfin au pied de l'un de ces arbres sans branches, au tronc gris et froid. Vu de prêt, ces choses ressemblaient à tout sauf à des arbres...
J'hésitais à avancer plus. Après tout, j'avais atteint mon objectif, rien ne m'obligeais à continuer dans cette jungle étrange, d'autant plus que ce lieux me déplaisait fortement... Imperceptiblement, mon oreille gauche est traversée d'un tressaillement, signe de ma frustration : je voyais bien que j'essayais de me défiler ! Au lieu d'affronter ma peur, j'essayais de me trouver une excuse pour ne pas continuer dans cette direction ! Quel bon à rien je pouvais faire.
De nouveau déterminé, je me décidai à traverser entièrement cet forêt puante et grise. Une fois de l'autre côté, je pourrais m'arrêter et réfléchir à Ma et tous ses mensonges par omissions. L'aventure me clarifierait sans doute les idées.
J'avançai encore un peu, les pattes tremblantes malgré moi. Je serrai les crocs, furieux contre ma propre faiblesse et j'essayai de me rassurer en observant les alentours. Mais je ne comprenais pas la plupart des choses que me montraient mes yeux. Des sortes de scarabées multicolores -un peu les même que le blanc qui avait faillis m'écraser- dormaient en file indienne sur le bord du ruban de pierre noire. D'ailleurs, cette roche étrange et puante recouvrait tous le sol de la forêt. Même s'il faisait nuit depuis bien longtemps, le ciel était encore éclairé par des centaines de petits soleils, perchés au sommet de troncs à l'aspect métallique. Leur lueur irréel éclairait toute la forêt, si bien qu'on y voyait presque comme en plein jour.
Perplexe, je finis par m'engouffrer dans un passage formé par deux grands arbres gris. Je ne savais pas où j'allais et j'étais déjà complètement perdu, mais je n'eus pas le temps de m'inquiéter : je tombai soudain museau à museau avec le corps d'un autre renard. Le corps, car je ne su dire immédiatement si ce renard était vivant ou non. Il était étendu sur la pierre grise, au beau milieux de cet endroit inquiétant, et je trouvais que c'était tout de même un endroit fort étrange pour choisir d'y faire sa sieste... En m'approchant, je constatai que l'inconnu respirait faiblement. Il devait être inconscient. Ou plutôt inconsciente, car à son odeur -bien qu'étrangement imprégnée des puanteurs alentours-, je devinai qu'il s'agissait d'une femelle. Elle était plus âgée que moi, sûrement une adolescente et sa fourrure était d'une couleur peu commune : son dos était d'un argent sombre et ses oreilles entièrement noires. Elle paraissait maigre et sale. Peu empathique, je n'aurais pas culpabilisé en la laissant ici, exposées à tous les dangers que renfermait très probablement ce lieu. Pourtant, l'aider me semblais plus avantageux pour moi : il était évident qu'elle habitait cette forêt depuis longtemps. Elle connaissait sans doute mieux que quiconque les cachettes où trouver de la nourriture et surtout, le chemin pour traverser cette jungle grise et inquiétante.
Je décidai donc de m'approcher encore un peu plus. Du bout de la patte, je lui assénai une tape sur l'oreille. Elle ne réagit pas. Je la poussai du museau avec insistance :

- Allez, réveille-toi ! C'est dangereux de dormir ici !
Mer 30 Aoû - 10:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://foxcraftdynasty-rpg.forumactif.com/t12-rosie-voleuse-des-
Renard des Villes
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2017
Localisation : Dans la Grande Rumeur

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)


&


Rencontre avec Marth


Je secoua ma tête contre son corps pour imprégner plus de son odeur. Ma… j’avais oublié la douceur de ses poils, je la sens qui approche sa tête de la mienne. Elle me lèche mes oreilles et me murmure des mots doux dont je ne connais pas encore le sens. Elle s’adresse à mon frère et lui fait aussi sa toilette. Il est près de moi lui aussi. Il s’étire et sa patte touche mon museau, j’ouvre la gueule et le mordille.
J’entend les pas de Pa, il est rentrait. Il fait une caresse à Ma. L’ambiance à changer et Ma se lève soudainement, je perd l’équilibre que j’avais contre son corps et roule. Mon frère pleurniche et viens me chercher pour se remettre près de moi.

Pa me prend dans sa bouche, je glapit. Je veux rester près de Kun.

Allez, réveille-toi ! C'est dangereux de dormir ici !.
Ce n’est pas une voix que je connais qui me tire de ce rêve que je connais trop bien. Je relève la tête brusquement. Je suis toujours près de la Rivière de la Mort, je tourne la tête et un renard se tient devant moi. Ou plutôt un renardeau, difficile à dire vu sa corpulence. Il a une tête touffue avec des yeux orangés qui ressortent dans la nuit. Son visage est d’un brun sombre et ses joues sont marquée de roux.

Je m’appuie sur les pattes, et me met en position couché reprenant conscience de ce qui s’est passé. Son odeur reflète les arbres, l’herbe et les Terres sauvages. Qui est-il ? Pourquoi avoir tenté de me réveillé. Il est clair que ce goupil n’est pas d’ici. Je me relève en repensant à Pa qui attend toujours à la tanière. Trop rapidement, je manque de trébucher à nouveau. Ah, j’ai si faim.

Le renard me regarde de ses yeux en amande. Attend-il que je le remercie ? Je ne lui est rien demandé que je sache. Je prend mon air hautain pour ne pas me laissait impressionné par sa stature imposante.

Les oreilles à l’écoute, je tranche le silence qui s’était installé.

- Qui es-tu ?
Je lève le museau pour m’orienter. Je dois retrouver Pa, il doit s’inquiéter. Je lui lâche un « Enchanté, Rosie » et repart vers La Grande Rumeur. J’espère trouver de quoi manger en chemin.

Je tourne les oreilles et entend les pas du renardeau derrière moi. Que me veux-t-il ? Je ne suis pas prête à jouer à la baby-sitter.

- Quoi ? m’énervais-je.
codage par LaxBilly


_________________

Je jappe en #7A233F
Sam 2 Sep - 22:14
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Renard Sauvage
Messages : 37
Date d'inscription : 26/08/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)
Soudain, la renarde noire relève la tête. A peine sortie de son inconscience, elle m’épia d'un air méfiant. Elle s'allonge de manière plus naturelle, comme si de rien était, puis se relève, en m'ignorant à la perfection. Agacé, mon oreille gauche tressaille. Pour qui se prend-elle à me snober comme ça ? Je lui lance un regard noir, qui, je le savais, ne devait pas être très impressionnant au vue de mon jeune âge. Pourtant, elle finit par demander d'un ton hautain :

- Qui es-tu ?

Elle ne devait pas accorder elle-même beaucoup d'importance à sa question car sans même attendre de réponse, elle leva le museau, comme si elle cherchait quelque chose. J'observe son petit manège d'un oeil perçant, maudissant son attitude irrespectueuse. Pour parfaire mon agacement, elle me lança un petit "Enchanté, Rosie." avec la plus grande nonchalance du monde. Puis elle tourne les talons et s'éloigne dans la forêt puante. Il était tout simplement hors de question qu'elle me plante ici comme cela ! j'avais décidée que cette malpolie allait me guider hors de cette fichue forêt, et il en serait ainsi, qu'elle le veuille ou non ! Je la suivrait toute sa vie s'il le faut, mais je ne renoncerais pas ! Abandonner contre une pareille renarde serait vraiment la chose la plus honteuse. Et je détestais le déshonneur plus que tout au monde.
Je lui emboitais donc le pas, l'air déterminé. Quand elle se retourne pour me lancer un "Quoi ?" d'un ton irrité, je la transperce de mon regard ambrée une nouvelle fois. Je ne connaissais pas les habitudes des renards de cette forêt bizarre, mais chez moi, dans les Terres Sombres, un "Bonjour" était la moindre des choses. Surtout quand on venait de se faire aider. L'irrespect était quelque chose qui m'avait toujours insupporté, mais aujourd'hui, je découvrais que l'impolitesse m'énervait au moins tout autant. J'avais beau être un simple renardeaux, je ne voyais pas en quoi je ne méritais pas un peu de respect.
Furieux, je finis par grogner de ma voix étonnement grave pour mon age :

- Bonjour, Rosie. Commençai-je en insistant sur le premier mot. Tu m'as l'air pressée. Du moins, suffisamment pour en oublier les bonnes manière...

Je scrute son visage, espérant y lire un peu de remord, qui aurait atténué mes ressentiments. Je poursuivis, bien décidé à la contraindre à s'acquitter de sa dette :

- Je ne viens peut-être pas d'ici, mais je suis suffisamment malin pour me douter que si je t'avais laisser au beau milieu de ce chemin, tu aurais tôt fait de te faire piétiner par l'un de ces scarabées géants !

Avec ça, je désignai d'un mouvement de la queue un des insectes métallique qui dormait non loin. Ils étaient terrifiant, avec leur yeux étrange qui scintillaient dans le noir et qui fixaient le vide lorsque la créature dormait. Mais en pénétrant dans la jungle noire, je m'étais interdit de paniquer, et je contrôlais désormais parfaitement ma peur de ces monstres rugissants, des étranges arbres sombres et de la puanteur qui régnait sur chaque particule d'air de ces lieux. J'ajoutai pour conclure :

- Je pense que ce ne serais pas exagéré que de te demander de l'aide à mon tour...

_________________
Je grogne en #330c00 dans mes RPs.
Dim 3 Sep - 14:13
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://foxcraftdynasty-rpg.forumactif.com/t12-rosie-voleuse-des-
Renard des Villes
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2017
Localisation : Dans la Grande Rumeur

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)


&


La requête de Marth



Il me lance un regard noir et ironise un « Bonjour, Rosie ». Je baisse un oreille un peu déstabilise par sa réaction, je me reprend et décide de m’arrêter pour pas qu’il me suive plus longtemps.

- Tu m’as l’air pressée. Du moins, suffisamment pour en oublier les bonnes manières…

Je reste bouche bée, c’est l’une des premières fois où l’on reprend mon comportement. Il me fixe de ses yeux ambres, il attend que je m’excuse. Jamais ! J’ai d’autre chose à faire que de m’occuper de ça ! C’est gentil de m’avoir réveillé, mais ce n’est pas la première fois que je m’évanouis de faim. Certes, la première si près de la Rivière de la mort.

- Je ne viens peut être pas d’ici, mais je suis suffisamment malin pour me douter que si je t’avais laisser au beau milieu de ce chemin, tu aurais tôt fait de te piétiner par l’un de ces scarabées géants!, dit-il en me montrant l’un d’eux.

Est-ce que ça fait longtemps qu’il n’a vu de scarabées géants ? Ce sont des broyeuses. Quel ignorants ! Mais il a un peu raison, je serais probablement morte. Je soupire. Très bien, tant que ce n’est pas de la nourriture et dans mes clous je veux bien l’aider. Mais d’abord, j’irais voir Pa.

- Je pense que ce ne serais pas exagéré de te demander de l’aide à mon tour...

Je le savais, c’est sûrement dans cette idée qu’il essaye de me faire culpabiliser ! Résignée, j’accepte d’écouter au moins sa requête.

- Très bien, mon sauveur alors qu’est-ce que je faire pour toi ?

codage par LaxBilly


_________________

Je jappe en #7A233F
Dim 3 Sep - 15:04
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Renard Sauvage
Messages : 37
Date d'inscription : 26/08/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)
Un instant, Rosie sembla un peu surprise que je lui parle ainsi. Sans doute n'avait-elle pas l'habitude de voir un renardeau lui faire la moral. J'étais satisfait de mon petit effet, mais je me gardais bien de lui montrer. Elle aussi pouvait très bien n'en faire qu'à sa tête, et décider de me planter là une bonne fois pour toute si je ne la respectais pas. J'avais la sensation qu'elle et moi étions un peu sur la même longueur d'onde. C'était sans doute une bonne chose ! Si la traversée de cette fichue forêt puante était longue, mieux valait que je m'entende avec ma guide. Une relation simple et basée sur le respect, voilà ce pour quoi j'optai en restant modeste.

- Très bien, mon sauveur alors qu’est-ce que je faire pour toi ?

J'esquissai un faible sourire lorsqu'elle m'appela "mon sauveur", amusé par son ironie, mais je me repris bien vite. Garder la tête froide et tout son sérieux était indispensable dans ce milieux hostile. Je décidai de me montrer poli :

- J'aimerai traverser cette forêt grise. Seulement, elle à l'air immense et dangereuse. Et puis, je ne viens pas d'ici. J'aurais donc besoin d'un guide qui me montrerai le chemin. Saurais-tu comment sortir d'ici ?

Je la détaille avec attention, prêt à détecter le moindre mensonge de sa part. Bien que j'ai décidé de mon montrer respectueux à son égard, je ne lui faisait pas non plus encore totalement confiance. Si elle décidait de me faire croire qu'elle ne savais pas où se trouvait la sortie juste pour se débarrasser de moi, mieux valait que je soit prêt à le deviner. Sans elle, mon périple serait sûrement bien plus long et difficile. Même pour elle qui vivait ici, le quotidien semblait pénible, à en juger par son apparence chétive et sa fourrure sale. Dans un dernier élan de politesse qui visait aussi à gagner la faveur de mon interlocutrice à la fourrure noire, j'ajoutai :

- Au fait, moi c'est Marth.

_________________
Je grogne en #330c00 dans mes RPs.
Dim 3 Sep - 16:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://foxcraftdynasty-rpg.forumactif.com/t12-rosie-voleuse-des-
Renard des Villes
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2017
Localisation : Dans la Grande Rumeur

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 0
Expérience:
10/500  (10/500)


&


J'accepte


- J’aimerais traverser cette forêt grise. Seulement, elle à l’air immence et dangereuse. Et puis, je ne viens pas d’ici. J’aurais donc besoin d’un guide qui me montrerai le chemin. Saurais-tu comment sortir d’ici?, demanda-t-il d’un air sérieux.

Je jura intérieurement. Pourquoi vouloir traverser la Grande Rumeur ? Et oui, elle est dangereuse et immense ! Et puis quel sortie ? Parle-t-il de derrière le cimetière, où se trouve la lisière de la forêt. Si c’est le cas, le cimetière est exactement l’endroit où je veux aller. Pa y est couché près d’une pierre froide, il m’y attend. Je fais une pierre deux coups, je vais voir Pa et j’aide le renardeau.

- Au fait, moi c’est Marth.

Ok, j’aide Marth. Au point jusqu’à voir Pa…
– Tu as de la chance, c’est sûr mon chemin ! Je veux bien te rendre ce service, Renardeau.
Il me fusille du regard.
- Et ensuite nous seront quitte, Marth.
codage par LaxBilly



Fini ! Tu peux me retrouver Dans les Terres Grises !

_________________

Je jappe en #7A233F
Dim 3 Sep - 19:40
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Foxcraft Dynasty :: Les Terres :: Terres Grises :: Rivières de la Mort-
Sauter vers: